Domaine de la Vallée Heureuse*** - Impasse Lavau, 13660 Orgon +33 (0)4 84 80 01 71

contact@valleeheureuse.com

Description:

Catégories :
Sites historiques

La visite du monastère de Saint-Paul de Mausole

Au pied des ruines de la cité gallo-romaine de Glanum, le monastère de Saint-Paul est un chef d’œuvre illustrant l’art roman provençal. Son clocher roman de deux étages le rend visible de très loin. Bâtisse de plan carré dont le promenoir entoure un jardin soigné offrant un lieu de promenade reposant et propice au recueillement, elle est coiffée d’un toit pyramidal en dalles calcaires. Les colonnettes séparant les arcades portent toutes des sculptures différentes. Le cloître servit par ailleurs de lieu de tournage du film « Camille Claudel 1915 » de Bruno Dumont.

Depuis son édification aux alentours de l’an mille, le monastère de Saint-Paul de Mausole vit se succéder de nombreuses congrégations de moines au fil des siècles, mais toutes avaient un point commun, celui de se consacrer à soigner les personnes atteintes de démence. Cette vocation perdura au-delà de la Révolution française, puisque, une fois nationalisé, le lieu fut vendu en 1807 au Docteur Mercurin qui le transforma en asile psychiatrique. Le peintre Vincent Van Gogh y fut d’ailleurs soigné du 8 mai 1889 au 16 mai 1890 ; fasciné par les jeux de lumière et la beauté des paysages de Saint-Rémy, il y peignit plus d’une centaine d’œuvres (de nombreux autoportraits, mais aussi Iris, La Nuit étoilée, Fontaine dans le jardin de l’asile, Couloir de l’hospice Saint-Paul, Le Jardin de l’asile ou encore Le Champ de blé au faucheur). En 1906, la Congrégation des Sœurs de Saint-Joseph de Vesseaux en Ardèche hérita des bâtiments, qui devinrent la Maison de santé Saint-Paul. Cette destination psychiatrique des lieux perdure encore aujourd’hui.

Les lieux peuvent être visités par nos amis campeurs, tout en respectant la tranquillité des lieux. Les anciennes salles capitulaires accueillent une exposition permanente d’œuvres réalisées par les patients au sein de l’atelier d’art-thérapie Valetudo, du nom de la déesse de la Santé, atelier qui fait écho à un souhait dont Van Gogh avait fait part à plusieurs reprises à son frère Théo, à travers leur correspondance. L’escalier roman restauré offre dans ses hauteurs un panorama sur les champs de blé qui furent une source d’inspiration constante de nombreux tableaux de Van Gogh lors de son internement. Il est d’ailleurs possible de visiter une reconstitution de la chambre du peintre. A côté, une salle raconte l’histoire de la psychiatrie au XIXe siècle.

Bref une jolie visite pour nos amis campeurs de la Vallée Heureuse qui souhaite découvrir un beau lieu rempli d’histoire au coeur de la Provence.